Rajasthan (Inde)

Rajasthan ( Inde)

Pourquoi le Rajasthan fascine-t-il autant ? Les réponses sont aussi multiples que ce qu’il a à offrir… On entre ici dans un univers à part, d’une richesse époustouflante et d’une étonnante diversité. Le désert y façonne les hommes depuis toujours, le passé s’exprime avec force dans un patrimoine architectural hors norme, les croyances ancestrales et la religion se mêlent encore, comme indifférentes au reste du monde.

Nombre de personnes (1890€ /pers.)

1890
Résumé

Destination: Rajasthan ( Inde)

Nombre de participants minimum: 10

Nombre de participants maximum: 14

Date départ: 25/10/2019

Date retour: 13/11/2019

Logement: Séjour dans des hôtels de 2-3 étoiles

Durée: 19 jours

Les principales villes – Jodhpur la bleue, Jaipur la rose, Udaipur la blanche et Jaisalmer la jaune – s’égrènent dans des paysages de plus en plus arides en direction de l’ouest, vers le désert du Thar. Bien sûr, au Rajasthan, comme ailleurs en Inde, la pauvreté existe… Mais on y rencontre rarement la profonde détresse ou la foule des mégapoles du pays. Puis, en visitant l’incroyable chapelet de palais somptueux et de forteresses imprenables, on démêle peu à peu l’écheveau des siècles qui se superposent… Découvrir le Rajasthan, c’est parcourir son histoire : querelles et rivalités entre maharajas, mariages, trahisons, guerres vengeresses. C’est aussi se laisser porter par sa magie et sa poésie… Où, ailleurs qu’au Rajasthan, est-il possible de dormir dans une demeure royale sans être millionnaire ni maharaja ? Et puis, les Rajasthanis dégagent une élégance et un sens esthétique troublant de naturel, sublimés par leurs costumes colorés. Autant d’images superbes auxquelles se mêlent poussière, dromadaires, vaches sacrées, villages en torchis, temples merveilleux, et demeures de rêve aux murs ciselés de mille enluminures de pierre.

Logement 

  • dans des hôtels 2-3 étoiles

Repas

  • petits-déjeuners très souvent à l’hôtel
  • repas de midi simples, généralement dans des petits restaurants
  • repas du soir souvent dans de bons restaurants

La cuisine végétarienne, extraordinairement variée, convertirait le plus intégriste des carnivores. Elle peut être très stricte (pure veg’), c’est-à-dire sans viande ni poisson ni œuf, ni fromage, et parfois même sans oignon ni ail, considérés comme des excitants. En fait, est théoriquement interdite aux hindous – et encore plus aux brahmanes – toute nourriture poussant sous terre (comme les tubercules), considérée comme impure car risquant de tuer des vers, insectes, etc. Végétarisme strict également pour les jaïns et certains adorateurs de Vishnou.

Le végétarisme n’est pas uniquement une question religieuse. La viande reste un produit cher. Cela étant, avec l’émergence de la classe moyenne, sa consommation dans le pays augmente.

Les plats de base et spécialités indiennes :

  • Le dal (ou dhal) : le plat de base dans tout le pays, pour ne pas dire le plat du pauvre. Préparation à base de lentilles.
  • Le curry : un plat qui se prépare avec toutes sortes d’aliments (poulet, mouton, poisson, mais aussi légumes, etc.). Le secret, c’est, bien sûr, les épices, saisies dans le ghee (beurre clarifié). 
  • Les biryani et pulao : plats de riz pilaf parfumés au safran et cuisinés avec ou sans viande, en version végétarienne ou aux œufs. Raviront les amateurs de plats peu pimentés.
  • Les tandooris : morceaux de viande ou de poisson ayant macéré dans du yaourt épicé et pimenté, et cuit dans le tandoor, un four-jarre en terre cuite ou en métal. Le terme s’applique à tous les aliments cuits de cette manière.
  • Les kebab et kofta : le premier est une brochette de viande hachée et grillée tandis que le second se compose de boulettes de viande ou de légumes, hachés et cuits dans une sauce au yaourt épicée. 
  • Le korma : une sauce à base de yaourt, noix de cajou, amandes, graines diverses…
  • Le paneer : fromage frais, un peu semblable au cottage cheese anglais ou à la ricotta italienne, très utilisé dans la cuisine végétarienne.

Les pains du Nord de l’Inde d’une extraordinaire variété ! Un point commun : tous sont ronds et plutôt plats.

  • Roti et chapati : galette de farine complète mélangée à de l’eau et non levée. Cuit au four (tandoor) pour le premier et sur une plaque de fonte (tawa) pour le second. Ce sont les pains les plus courants.
  • Naan : galette de farine blanche au levain liée avec du lait, traditionnellement cuite sur la paroi intérieure d’un four tandoor. On en trouve de délicieux, comme le butter ou le cheese naan (fourré au fromage).

Desserts Notre dessert préféré reste le gulab jamun, des boulettes au lait, dorées à la poêle et servies dans un sirop parfumé à la cardamome et à l’eau de rose… typique de la cuisine du nord du pays.

Boissons :

  • La bière : on en trouve souvent en bouteilles de 650 ml (faut avoir soif !). Dans les restos bon marché, style cantine, on n’en sert pas, pas plus que dans les restos pure veg’. Beaucoup de petites adresses touristiques (guesthouses), si elles ne possèdent pas de licence d’alcools (hyper chère), vous en serviront pourtant… discrètement.
  • Le thé (chaï en hindi) : la boisson nationale, servi avec du lait (héritage de la colonisation anglaise !). Sinon, il faut préciser qu’on veut du black tea. Le thé indien (masala chaï) est bouilli avec du lait, du sucre, de la cardamome et plein d’autres épices, jusqu’à constituer un breuvage très sucré, typique et délicieux.
Frais à prévoir
  • les frais de visa
  • les dépenses personnelles
  • les pourboires
  • les boissons (en ce compris l’eau au repas)
  • le vol international et vols intérieurs éventuels
  • le vélo et les pièces de rechange
  • les assurances
  • le supplément single éventuel
 
Obligatoire
  • Une assurance assistance à l’étranger comprenant notamment le rapatriement, les frais médicaux et d’hospitalisation en cas de maladie ou d’accident.
 
Conseillé
  • Une assurance annulation ainsi qu’une assurance vol et perte de bagages.
  • Une assurance de responsabilité civile valable dans le pays visité.
 
Monnaie
  • Le Roupie (INR) (taux de change mai 2018, 1 EUR = 78,42 INR
  • La plupart des centres urbains ont des distributeurs automatiques de billets de banque et les cartes de crédit visa et master card sont acceptées.
 
Santé
  • Il convient d’être vigilant sur quelques points afin de ne pas subir des désagréments de santé au cours de son voyage. Voyager au Rajasthan oblige à prendre des précautions face à certaines maladies bien que cela ne présente pas de risques majeurs au plan sanitaire. Une hygiène stricte (bien se laver les mains avant et après les repas) et consommer uniquement de l’eau en bouteille devraient vous évitez bien des désagréments.
  • Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer sur le territoire indien. Seul un certificat antiamarile est demandé aux voyageurs en provenance de zones infectées, notamment par le virus de la fièvre jaune. Des précautions doivent pourtant être prises. Il est ainsi recommandé de se vacciner contre certaines maladies comme les hépatites A et B.
  • Produits répulsifs contre les moustiques, crème solaire et pharmacie personnelle
  • Informez-vous auprès de votre médecin
 
Formalités
  • Un passeport, validité minimum 6 mois après la date de retour
  • Un visa (à l’ambassade). Il existe aussi une procédure de visa à l’arrivée (30 jours) Il faut toutefois remplir un formulaire en ligne sur : https://indianvisaonline.gov.in/evisa/tvoa.html Veuillez noter que la validité du visa démarre à partir de la date de la demande sur l’application form (formulaire de demande de visa).
 
Climat
  • Au Rajasthan, le climat est favorable partout durant Janvier, Février, Mars, Septembre, Octobre, Novembre et Décembre Les mois les plus favorables au niveau du climat pour visiter Jaipur sont Janvier, Février, Mars, Avril, Septembre, Octobre, Novembre et Décembre En moyenne, les mois les plus chauds à Jaipur sont Avril, Mai et Juin Les mois les plus pluvieux dans cette ville sont Juillet et Août Les villes ayant le meilleur climat sont Jodhpur et Udaipur avec une météo favorable au moins 9 mois par an.
  • Température moyenne maximale à Jaipur au mois de novembre : 29°C, température moyenne minimale : 17°C Un jour de pluie en moyenne sur le mois.

 

Accueil de départ

  • Toutes les personnes sont accueillies à l’hôtel à proximité de la gare de New Delhi. Nombreux trains entre l’aéroport et l’hôtel.

 

Itinéraire

  • L’itinéraire vélo comprend quelques transferts en train.

 

Vélo ou VTT 

  • Les routes sont parfois en mauvais état, les ornières sont bouchées avec de gros cailloux, donc vélo très costaud indispensable, un VTT avec pneus de route de section de 1,5 à 1,75, pression de 2,8 à 4 bar.

 

Nombre de participants 

  • Minimum 10, maximum 16
  • Au maximum quatre mois avant la date de départ, si le nombre minimum de voyageurs prévu dans le carnet pratique n’est pas atteint, l’organisateur contacte les voyageurs inscrits et propose un nouveau prix selon l’option retenue :
  • soit la poursuite du voyage avec les participants inscrits avec véhicule d’accompagnement moyennant une majoration du prix
  • soit l’annulation du voyage et le remboursement des acomptes perçus
  • le séjour dans les hôtels de 2, 3 étoiles
  • la pension complète
  • toutes les entrées, visites mentionnées au programme
  • le véhicule d’accompagnement
  • un stock d’eau dans le véhicule d’accompagnement
  • présence de l’organisateur (Christian Differding)

Un acompte de 500 EUR doit être payé à l’inscription.

Le solde est payé 2 mois avant le départ.

Les paiements se font : 

  • soit par virement sur le compte bancaire 732-0236903-80 au nom d’Alternative Cycle

IBAN : BE47 7320 2369 0380

BIC : CREGBEBB

Banque CBC

Rue Isodore Hotton, 1

7800 Ath

BELGIQUE

Tél 0032 68 26 90 50

  •  soit par carte de crédit sur un compte Paypal et moyennant un supplément de 3,5%

Tout paiement vaut pour acceptation des conditions générales et du carnet pratique.

Un voyage à la découverte des 3 religions majeures de l’Inde du Nord, à la croisée de spiritualités hindoues, bouddhistes et sikhes, aux portes de l’Himalaya 20 jours 965 km vélo et plusieurs transferts en train, nécessaires pour appréhender les richesses culturelles et touristiques du pays si distantes les unes des autres. Et puis prendre le train en Inde est une expérience unique. Le train est un résumé complet de l’Inde, les différences de classes, la nourriture épicée, le bruit, la désorganisation… mais comme souvent en Inde, dans le train on se débrouille, “Jugaad” comme on dit en hindi.

Voyage en boucle au départ de New Delhi.

La plus longue étape vélo comporte 130 km, la plus courte 29 km.

Six transferts en train, partiels (avec une partie vélo) ou complets (pas de vélo).

Nombreuses visites plus féeriques les unes que les autres :

  • New-Delhi et son fort rouge massif.
  • le parc national de Ranthambhore où avec un peu de chance nous pourrons observer des tigres en liberté
  • Udaipur, la ville blanche, connue comme la ville des lacs, Udaipur est aussi parfois surnommée la Venise de L’Orient. Cette ville a un certain nombre de palais, qui sont des représentations parfaites de l’architecture de style Rajput.
  • Jodhpur, la perle bleue, la rhapsodie en bleu Mighty Mehrangarh, le fort musclé qui domine la ville bleue de Jodhpur, est un spectacle magnifique et un chef-d’œuvre architectural. Autour de la base de Mehrangarh, la vieille ville, un fouillis de cubes bleu brahmin, s’étend jusqu’au mur de la ville, long de 10 km. La ville bleue est vraiment bleue ! L’intérieur est un enchevêtrement de rues médiévales sinueuses et scintillantes qui ne semblent jamais mener là où vous les attendez, parfumées d’encens, de roses et d’égouts, avec des boutiques et des bazars qui vendent des trompettes et des décorations de temples, des sarments et des saris.
  • Deshnok, Le temple de Karni Mata est un temple hindouiste. Il est dédié à la sage Karni Mata. Ce temple est connu pour les 25 000 rats noirs qui y vivent et y sont vénérés. C’est pourquoi il est aussi appelé le temple des rats.
  • Shekhawati ou le nord rajasthan, connu pour ses havelis. Le Shekhavati, situé aux portes du désert du Thar, carrefour de l’Inde, du Moyen-Orient et de la Chine, donc bien situé, permit à ses marchands "les baniya" de faire fortune dans le commerce caravanier des épices, sucre, opium, soie, laine, pierres précieuses. Cette contrée, où tout à la couleur du sable, est moins touchée par le progrès que d’autres régions du Rajasthan. On y retrouve plus l’Inde rurale : carrioles tirées par des dromadaires ou des ânes que des véhicules motorisés. On y retrouve également peu d’arbres mais tout de même de nombreuses cultures de millet, d’orge, de lentilles, d’arachides, de moutarde et de sésame … Les villes sont plus petites que les autres de l’Inde (maximum 60.000 habitants pour les plus grandes). Haveli signifie : HA = air - VELI = vallée. Ce sont les marwaris et non les chefs rajputs qui donnèrent au Shekhawati sa notoriété. Ils utilisèrent leurs énormes bénéfices pour édifier sur leur terre d’origine des havelis, de riches demeures magnifiquement peintes, ordonnées autour de plusieurs cours (chows) mais également de nombreux temples et des puits (baoli) puits à degrés.
  • Jaipur, la rose, À l’origine, la ville n’était pas du rose uniforme qu’on lui connaît actuellement, mais offrait une large palette, principalement du gris avec des rehauts de blanc. Cependant, en prévision de la visite du prince Albert, en 1876, elle fut peinte en rose dans sa totalité, le rose étant une couleur traditionnelle de bienvenue. Depuis, elle conserve cet usage et est surnommée la ville rose. Le palais des vents est construit en grès rouge et rose sable, en harmonie avec le décor des autres monuments de la ville. Son style architectural est l’une des illustrations de la fusion des architectures rajput (hindoue) et de l’architecture moghole (islamique). Le style rajput est illustré par les dais bombés, les piliers cannelés, le lotus et les motifs floraux, le style islamique est représenté par le travail de la pierre incrustée, par les jalis et les arches (Jali est un terme désignant un écran de pierre sculpté1, généralement utilisé dans l’architecture islamique, plus particulièrement en Inde. La plupart des portes et fenêtres des palais du Rajasthan en sont pourvus. Ces écrans, en général en marbre ou en grès sont souvent utilisés pour les fenêtres des zenanas, permettant aux femmes vivant en purdah de regarder à l’extérieur sans être vues. Ces écrans sont aussi des protections contre les éléments naturels tout en permettant la circulation d’air au travers de motifs géométriques).
  • Fatehpur-Sikri est une ville de l’État de l’Uttar Pradesh en Inde. Elle fut la capitale impériale de l’Empire moghol de 1571 à 1584. Construite par l’empereur Akbar, parfaitement conservée depuis son abandon, elle est un témoignage remarquable de l’architecture indienne du XVIe siècle.
  • Last but not least : le Taj Mahal. Le Taj Mahal, qui signifie « le palais de la couronne », est situé à Agra, au bord de la rivière Yamuna, dans l’État de l’Uttar Pradesh, en Inde. C’est un mausolée de marbre blanc construit par l’empereur moghol musulman Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam2, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ». Elle meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant alors qu’elle allait à la campagne. La construction du mausolée commence en 1631 et est achevée dans sa plus grande partie en 16483. Son époux, meurt le 31 janvier 1666, est inhumé auprès d’elle. Le Taj Mahal est considéré comme un joyau de l’architecture moghole, un style qui combine des éléments architecturaux des architectures islamique, iranienne, ottomane et indienne.

Liste publiée à titre d’exemple. C’est ce que j’emporte pour mes voyages exotiques afin d’éviter toute sur place

Vélo

Le vélo est complètement démonté et mis dans une housse avant le départ. Bien le protéger des coups.

  • VTT avec pneus légèrement crantés de section de 1,5 à 1,75, pression de 2,8 à 4 bar
  • 2 gourdes
  • 1 cadenas
  • 1 lampe torche
  • 1 feu arrière
  • huile chaîne
  • 2 chambres à air + clés
  • dérive chaîne
  • redresseur rayons
  • 2 rayons
  • patte arrière de dérailleur de rechange
  • casque
  • 1 pompe

Vêtements

  • 2 cuissards
  • 2 maillots cyclos
  • 1 veste pluie
  • 2 tee-shirts ville
  • 2 shorts
  • 3 slips
  • 1 paire chaussures ouvertes
  • 1 pyjama
  • 1 maillot de bain + pince nez + lunettes
  • gants vélo
  • 1 bandana
  • 1 paire chaussettes sport

Vêtements à porter le jour du départ

  • 1 pantalon transformable en short
  • 1 slip
  • 1 paire chaussettes de sport = baskets
  • poncho (peut servir pour le vélo)
  • 1 tee-shirt longues manches (peut servir en cas de coups de soleil)

Médicaments

  •  pommade grasse pour soulager les frottements du cuissard
  • anti-moustiques
  • daktarin
  • crème solaire et après solaire
  • aspirine
  • motilium
  • immodium
  • hercéfuril
  • sparadras

Trousse toilette

  • Essuie mains
  • Dentifrice
  • Brosse à dents
  • Savon liquide
  • Rasoir (normalement uniquement pour les hommes)
  • Mousse à raser (idem)
  • Après rasage (idem)

Divers

  • Produit lessive
  • Papier toilette
  • GSM
  • Appareil photos + Chargeur
  • Guides et cartes routières
  • Passeport
  • Billets d’avion
  • Photocopies passeport sur internet
  • 5 pinces à linge
  • 500 Euros + ceinture

Important

  • Tous les produits liquides ou en pommades doivent aller dans la soute à bagages et ne peuvent accompagner en cabine.

Nos prochains voyages

Myanmar (ancienne Birmanie)

Myanmar (ancienne Birmanie)

06/01/2019

20/01/2019
View more
Alternative Cycle

Myanmar Rocher d'or

21/01/2019

24/01/2019
View more
Chili (version longue)

Chili (version longue)

07/02/2019

10/03/2019
View more